31 Days

Un mois, 31 jours, 744 heures... Le 1er Septembre 2006 je met un terme à 5 addictions/habitudes qui sont (parait-il), des accélérateurs d'angoisse, des freins au developpement personnel(sic). Ce blog décrira au jour le jour cette expérience.

03 septembre 2006

Entracte

Pour m'excuser de mon manque d'assiduité en ce moment, voici un article qui résume tout à fait les conséquences du Porno sur moi.

Porn Has Completely Destroyed Me

There was a time - I'd say pre 1999 - when I would have tolerated a girl with an errant fat roll, a mildly problematic ass, or even non-porcelain veneered teeth. And come to think of it, I might have even green lighted a B cup chest.

But with the installation of the high speed cable modem, alas, I am sad to say that those times have now passed. I now only want - and will only solicit affection from - girls with killer porn star looks and behavior.

I am ashamed and I do not like what now stimulates me, but the Internet, with all of its quick fix, crack-like vices, has made me extraordinarily intolerant.

Are you a Tufts or Harvard grad and a great conversationalist?

Not important.

Do you have a quirky sense of humor and a knack for cooking Asian Fusion cuisine?

Don't care.

Would you like to discuss the sub-text meaning of the whip sawed brush strokes of that Kandinsky painting at the MFA?

Fuck off.

Be the source of a blood rush and make me throw a rod in my pants or kindly turn into anti-matter.

I am ruined. I am dead on the inside. I am ashamed and embarrassed of what now stimulates me and I know that I am irrevocably changed for the worse. For all practical purposes, Internet porn has destroyed me.

So who am I? Not who you'd think. Not the dandruff-haired blob of shit in the cube next to you. Not the UES Michigan frat boy. Not the faux disheveled Downtown hipster with the silly retro Puma sneakers.

Sadly, I am the "normal" one that you're actually interested in. Cultured, eloquent, well dressed. I am the one you discuss with your girlfriends over Sunday brunch. I am the one you hope to bump into at Karen's pajama themed apartment party. I am the one who takes the lead, holds doors, and hails cabs.

Shit.

Do you dream of a man who will "love you just for you?"

Do believe that you have peripheral, intangible qualities that men of substance will key upon and gravitate to?

Do you shun the gym in favor of The Apprentice and a pint of Ben & Jerry's Chunkey Monkey, thinking that your black cigarette pants will sufficiently mask any belly spillage or ass expansion?

Then forget it. It's game over. You're a walking, talking non-compete clause and you're going to end up alone with a slobbering oversized Rotweiller named Chuckles.

Pull your head out of your ass and be advised - porn viewing/obsession is spreading like the plague amongst my gender - upping the already unrealistic physical expectations, pushing boundaries in the bedroom (you're down with anal, right?), and providing instant, customize-able sexual highs with the push of a button.

If you're female and you don't posess prodigal, Einsteinian caliber intelligence that would propel the cause of humanity forward, and, if you don't relish the idea of being alone, then . . .

. . . throw every last dollar you have at your physical appearance.

I'm serious. Personal trainer. Porcelain veneers. High-end boob job. Get scared and get it done.

Do not extend my gender any credit. Do not hope that a guy will be in awe of your cello playing, your VP title, or your cute apartment.

I promise you he won't care. Don't kid yourself into thinking he will. Men are programmed to respond to the visual.

Look good or you're alone.

Un peu de sport...

Trés dur...ouais c'est vraiment pas marrant de vivre ce que je vis depuis 2 jours et demi. Des journées trés trés longues, le manque de nicotine qui me tenaille le ventre, c'est fou comment la vie à un autre goût sans cigarette : elle est ennuyeuse. Non fumeurs : vous ne pouvez pas imaginer comment l'ennui est passionnant avec une cigarette au bec.

Hier je suis allé courir. J'ai alterné 5 min de course avec 5 min de marche le tout sur 30 minutes. Pas épuisant...mais sportif quand même. L'avantage c'est que je ne suis pas dégouté à l'idée de remettre ça et puis c'est conseillé par tous les pros (de commencer trés soft).

Aujourd'hui sortie en vélo, en fréquence assez soutenue je suis monté à 158 bpm, comme hier en course. Apparemment c'est le bon rythme d'entrainement.

Pour le reste de mon programme, je m'y tient, j'en parlerai plus tard. J'avoue que mes posts sont un peu légers en ce moment mais dans quelques jours ça ira mieux. La j'arrive pas à rester en place devant mon ordinateur, et mes capacités cérébrales sont trés limitées.

02 septembre 2006

1er jour

Désolé pour ne pas avoir posté hier, 1er jour de l'expérience mais l'arrêt de la cigarette m'a laissé KO debout. Le cerveau en feu, impossibilité de penser, de tenir en place plus de 5 minutes, il m'était impossible de m'assoir sur le PC et d'écrire. Pour ne pas trop souffrir je me suis abruti en peignant ma salle de bain, jusqu'a 2h du mat'. J'ai pas arrété de bouger pour oublier le manque mais ça ne marchait pas vraiment. Bref, j'ai passé une journée trééés longue, à rêver de retourner dans un bureau de tabac. Et pour couronner le tout je me suis endormi vers 4h du mat.

Ce qui m'inquiète, c'est que ce matin démarre comme hier.

31 août 2006

J-1

Dernier jour, en photo le programme de la journée.

30 août 2006

La Méditation

Oui la méditation, je ne peux y couper. La majorité des livres que j'ai lu la décrivent comme la solution à certains de mes problèmes. En deux mots, je suis souvent sujet à des pertes d'attention durant lesquels je suis totalement déconnecté du monde qui m'entoure. D'une manière plus globale je ne suis pas dans le moment présent ou trés peu. Souvent dans le futur (anxiété) ou dans le passé (nostalgie) je suis constamment dans les nuages.

D'autre part, comme beaucoup d'occidentaux je suis sujet à l'overthinking (propension culturelle à s'analyser, à passer d'innombrables heures à ressasser des pensées, sentiments et expériences négatifs).

Je vais tester, et tenter de pratiquer la méditation sur la respiration qui se décrit comme suit :

La première étape de la méditation consiste à stopper les distractions et à rendre l'esprit plus clair et plus lucide. Nous pouvons y parvenir en méditant simplement sur la respiration.

Nous choisissons un endroit tranquille pour méditer et nous nous asseyons dans une position confortable. Nous pouvons nous asseoir dans la posture traditionnelle, jambes croisées, ou dans n'importe quelle autre position confortable. Nous pouvons, à notre convenance, nous asseoir sur une chaise. La chose la plus importante est de garder le dos droit afin d'éviter l'engourdissement et la somnolence.

Nous nous asseyons avec les yeux mi-clos et dirigeons notre attention vers notre respiration. Nous respirons naturellement, de préférence par le nez, sans tenter de contrôler notre respiration, et nous essayons d'être conscients de la sensation du souffle qui entre et qui sort par les narines. Cette sensation constitue notre objet de méditation, celui sur lequel nous devons essayer de nous concentrer à l'exclusion de toute autre chose.

Au début, notre esprit sera très agité et il se peut même que notre méditation semble avoir pour effet de le rendre encore plus agité, mais en réalité c'est seulement parce que nous devenons plus conscients de l'état d'agitation dans lequel se trouve notre esprit. Nous serons fortement tentés de suivre les différentes pensées qui surgissent, mais il faut y résister et rester concentrés en un seul point sur la sensation du souffle.

Si nous découvrons que notre esprit vagabonde et suit nos pensées, il faut immédiatement le ramener sur le souffle. Il faut répéter ce processus autant de fois qu'il est nécessaire, jusqu'à ce que l'esprit se stabilise sur la respiration.
Je tiens quand même à préciser que je ne suis ni bouddhiste ni un adepte de l'ésotérisme. Je suis plutôt tout le contraire. La méditation n'est pas une pratique réservée aux illuminés, j'en suis convaincu.

Légumes

Une autre grande souffrance que je m'impose pendant 31 jours c'est la consommation de légumes. Je ne mange quasiment JAMAIS de légumes. Exit le paté, le fromage et toutes ces choses délicieuses qu'on déguste sur du pain. Bien sur il est hors de question que je me prive de viande et de proteines, mais je prendrai soin de ne plus manger 50% de lipides à chaque repas.

Mon objectif est de perdre 7,5kg pour revenir à mon poids normal : 80kg.

Miam, des haricots verts au chou !

Omega 3

Non je n'ai pas totalement sombré dans la démence... La cure d'Oméga 3 est anecdotique dans mon programme mais en tout état de cause je ne pense pas qu'elle puisse être nocive, alors pourquoi pas ? Moi j'y crois.

J'ajouterai à mon regime quelques vitamines du type de celles vendues en grande surface.

Pornographie et Cyberdépendance

Si je ne suis pas accroc au porno et à internet, alors je ne suis accroc à rien. Je peux passer 10 heures d'affilée à surfer sur Internet dans une journée, mais en moyenne je dois y passer 5 heures par jour. Internet me prend donc 35 heures par semaine. Sur ces 35 heures combien sont réellement productives ? 5 ou 6 je pense. Il est temps de mettre un terme à ça et voir comment je me réapproprie ce temps libre...

La pronographie découle de ma cyberdépendance. Je me masturbe en moyenne 2 fois par jour devant un porno, mais sur un jour de congé ça peut monter à 10. Impressionnant non ? En conséquence je n'ai plus d'appétit sexuel pour mon amie que je regarde de moins en moins. C'est pour elle que je me suis fixé cette abstinence. J'éspère pour nous que ça marchera.

L'Alcool

Au moment ou je vous écrit j'ai 6 cadavres de bière sur mon bureau, un cendrier prêt à déborder. L'alcool et moi c'est une longue histoire. J'ai découvert ses effets sur le tard, un 31 décembre. Depuis 4 ans, je bois seul régulièrement. Je ne pense pas être alcoolique mais j'ai "un problème avec l'alcool" selon l'expression consacrée. Je bois une fois par semaine, jusqu'à être bourré, voire vomir. Si je ne veux pas finir couperosé à 40 ans et cirrhosé à 50 je dois arrêter ça, et vite.

Je pense que le manque sera moins fort que celui de la cigarette, en revanche il risque de durer plus longtemps. Je m'engage à ne plus toucher une goutte d'alcool pendant 31 jours quelle que soit l'occasion (apéro, repas etc). Barge je vous disais.

La Cigarette

Tous les fumeurs ou ex-fumeurs comprendront la dureté de la tâche : Je m'engage à arrêter de fumer sans substitut.
Je fume un paquet de Marlboro Light par jour. 4 heures sans fumer et c'est l'enfer assuré. Je l'ai testé il y a deux jours. J'ai failli exploser :) Sans rire, j'étais avec deux personnes, et il a suffit qu'il me parlent en même temps pour que je me mette dans une colère noire. Ceci est resté intérieur heureusement.

C'est ce qui va être le plus dur..dés le début..dés la première heure en fait.

29 août 2006

Le Sport

Je ne suis pas sportif. Et plus le temps passe plus le phénomène s'amplifie. Pour m'asseoir par terre par exemple, j'ai tellement peu de force dans les jambes que je m'aide de mes bras...en clair je ne m'asseois pas, je contrôle la chute de mes fesses. Je manque de coordination musculaire, un individu extérieur ne voit rien mais je sens que mon corps est lourd et pataud.

Voici les chiffres :

Poids : 87,5 kg pour 1m85
Taux masse graisseuse : 23%
Fréquence cardiaque au repos : entre 70 et 80, rythme trés irrégulier
Fréquence cardiaque aprés 20 flexions : 120 bpm / 91 (aprés 1 min) / 81 (2 min)

Mon objectif est d'arriver (au bout de ces 31 jours) à courir 30 minutes sans m'arrêter. Ca peut sembler facile pour certains d'entre vous mais en ce qui me concerne c'est pas gagné. Déja 30 minutes sans rien faire c'est long mais quand on court et qu'on en chie c'est trés long.

J - 4

Je me prépare mentalement au grand saut. Je ne crois pas exagérer en parlant de "grand saut". Le programme que je me suis fixé durant ces 31 jours est chargé, ambitieux et surement un peu "barge".

Je classe mes résolutions dans deux catégories :

1. Les addictions/habitudes auxquelles je met un terme :

- la cigarette (rien que ça c'est tout un programme)
- l'alcool
- la cyberdependance
- la pornographie
- la bouffe (charcuterie, fromage)

2. Les nouvelles pratiques que je vais mettre en oeuvre :

- la méditation
- le sport
- les oméga-3

J'aborderai tous ces éléments séparément dans mes prochains billets.

28 août 2006

J - 5 : 31 jours de pureté ?

Allez, c'est parti. Dans 5 jours je démarre ce qui m'apparait déja comme une épreuve déraisonnable. Depuis de nombreuses années j'ai contracté un certain nombre d'addictions auxquelles j'ai décidé de resister durant 31 jours.

J'ai lu un nombre impressionnant de livres consacrés au developpement personnel. Je suis lucide sur le fait que nombre de ces ouvrages sont l'oeuvre d'opportunistes qui ont trop bien compris ce que voulaient entendre les paumés de la civilisation occidentale mais j'ai surtout conscience que lire un livre, puis deux, puis trois est un remède contre l'action, un passeport pour la procrastination et qu'il est temps pour moi de tester certaines pratiques et de mettre en oeuvre ce que je crois bon pour moi.

La tâche est immense.

Dans mes prochains billets je décrirai le programme que je me suis fixé.